Abaissé :
- 1 - Qualifie une figure placée plus bas que sa position normale. Se dit surtout de la fasce et du chef, mais aussi de la bande et du chevron (contr. haussé).
Exemples : Un chef abaissé ne touche pas le bord supérieur de l'écu , une fasce abaissée est posée plus bas que le centre de l'écu , un pal abaissé part de la pointe de l'écu mais il est tronqué vers le chef.
- 2 - Se dit aussi du vol et des ailes des oiseaux, quand, au lieu d'être tournés du côté du chef, leurs extrémités regardent la pointe .
- 3 - Attribut de l'épée dont la pointe est dirigée vers le bas (syn. versé) .
Abeille :
- Elle est normalement montante, c'est-à-dire posée en pal . Représentée les ailes étendues, comme si elle volait, elle est dite volante (syn. mouche à miel).
Abîme :
- Nom du centre de l'écu. On dit qu'une figure est placée en abîme lorsqu'elle se trouve, parmi d'autres figures, au centre de l'écu (syn. en cœur) .
Abouté :
- Se dit des petites figures allongées (losanges, mâcles, rustes, etc.) qui se touchent par les bouts . Ces figures peuvent être posées en croix (ainsi quatre mouchetures d'hermine dont les bouts se joignent en croix), en sautoir, en étoile ...
(cf. accolé, appointé, contre-pointé)
Accolé :
- 1 - Qualifie les figures placées les unes à côté des autres et se touchant.
Exemples : Des losanges, des mâcles, des rustes, des fusées ... qui se touchent par leurs angles ou leurs flancs sans remplir tout le champ de l'écu .
- 2 - Attribut d'une figure (croix, échalas, colonne, arbre, épée ...) autour duquel est enroulé un meuble (cep de vigne, serpent, corde ...) .
- 3 - Se dit aussi de deux écus placés l'un à côté de l'autre .
Accompagné :
- Qualifie la figure principale de l'écu lorsqu'elle a à ses côtés des figures secondaires.
Exemples : Le chevron peut avoir trois figures identiques ou différentes etc., pour accompagnement, deux en chef et un en pointe .
La fasce peut être accompagnée par deux figures identiques ou différentes , une en chef, l'autre en pointe, ou par trois, deux en chef et un en pointe , ou par quatre, deux en chef, deux en pointe, etc..
Le pairle peut être accompagné de trois meubles, un en chef et deux en flanc .
Le sautoir peut être accompagné de quatre figures, une en chef, deux en flanc et une en pointe .
La croix peut être accompagnée d'une ou plusieurs figures dans un, deux, trois ou quatre de ses cantons : le terme cantonné est préférable .
Nota : Une bande est dite accompagnée quand elle a à ses côtés des pièces conservant leur aplomb normal , car, si elles étaient inclinées dans son sens, on la qualifierait alors d'accostée .
Accorné :
- Qualifie un animal dont les cornes sont d'un émail différent de celui de la tête .
Accosté :
- Se dit d'une figure, posée en pal, en bande ou en barre, accompagnée à dextre et à senestre d'autres figures, généralement en nombre égal .
Nota : On se sert indifféremment des termes accosté et accompagné quand les figures sont rondes, comme les besants, les tourteaux, les roses, les annelets, les molettes, etc., accosté étant préférable.
(cf. côtoyé, adextré, senestré, flanqué)
Accroupi :
- Se dit des animaux qui sont assis ou ramassés sur leurs pattes de derrière.
Nota : Posture ordinaire des lièvres et des lapins quand ils ne sont pas courants.
Acculé :
- 1 - Se dit d'un cheval cabré et renversé en arrière de telle sorte qu'il porte ou semble porter sur son derrière.
- 2 - Se dit aussi d'autres animaux représentés dans la même situation, telle la licorne assise levant les pattes antérieures .
- 3 - Qualifie deux canons posés sur leurs affûts, les bouches tournées vers les bords de l'écu comme ceux que le Grand-maître de l'artillerie mettait au-dessous de ses armes pour marque de sa dignité.
- 4 - Attribut de deux croissants posés l'un sur l'autre, le premier montant, le second versé.
Ache (feuille d') :
- Figure stylisée ayant la forme de la feuille du céleri ou du persil.
Adextré :
- 1 - Qualifie une figure accompagnée à dextre d'une autre figure .
Exemple : Un pal qui n'aurait qu'un lion sur le flanc dextre serait dit adextré de ce lion.
- 2 - Se dit aussi d'un écu parti, dont la partie dextre occupe le tiers de sa largeur.
- 3 - Attribut d'une tour à la dextre de laquelle est joint un avant-mur.
(contr. senestré)
Adossé :
- Qualifie deux figures, le plus souvent identiques, représentées dos à dos.
Exemples : Deux animaux rampants se tournant le dos. Les clefs , les haches , les doloires, les hallebardes, les marteaux, les croissants , les poissons , etc., placés deux à deux, et faisant face, l'un à dextre, l'autre à senestre, vers l'extérieur de l'écu.
(contr. affronté)
Affaissé :
- Qualifie parfois la fasce courbée dont le côté concave est dirigé vers le chef de l'écu .
(contr. voûté)
Affronté :
- Qualifie deux figures qui sont représentées face à face .
(contr. adossé)
Affûté :
- Qualifie la bouche à feu dont l'affût est d'un émail particulier.
Agité :
- Se dit parfois de la mer où l'ombre des ondes est d'un émail différent de celui de l'eau .
Agneau :
- Il est représenté normalement de profil et passant .
Nota : On le dit sautant, quand il paraît dressé sur ses pattes de derrière, ou encore paissant, quand il paraît brouter . Il peut être aussi colleté, onglé, clariné, etc., c'est-à-dire avoir un collier, les pieds, une sonnette, etc., d'un émail particulier.
L'agneau pascal est celui qui porte une croix, à laquelle est attachée une banderole d'argent chargée d'une croisette de gueules . Il peut être regardant, i.e. la tête contournée , ou encore nimbé ou auréolé .
Aigle (genre féminin) :
- Sa situation ordinaire est d'être le corps de front, la tête vers la dextre, les ailes étendues, avec leurs extrémités tournées vers le chef . Si, au lieu d'être élevées vers les angles du chef, les bouts des ailes se trouvent, au contraire, tournés vers le bas ou la pointe de l'écu, on l'exprime en disant au vol abaissé .
Nota : L'aigle à deux têtes (bicéphale) est parfois dite éployée et, si son émail est de sable, on l'appelle aussi aigle de l'empire, parce que l'ancien Saint Empire Romain Germanique la portait ainsi, à ne pas confondre avec l'aigle impériale française représentée au naturel, le vol abaissé, tarée de ¼ à dextre, la tête contournée, empiétant un foudre .
Aiglette ou aiglon :
- Nom que l'on donne à l'aigle lorsqu'elle figure dans un écu non partitionné ou dans une partition en plus de trois exemplaires.
Aigrette :
- 1 - Oiseau échassier représenté de profil ; sa tête est garnie d'une touffe de plumes .
- 2 - Faisceau de plumes sommant la tête de certains oiseaux ou certaines coiffures (syn. plumet).
Aiguisé :
- 1 - Se dit des figures verticales (pal, croix, etc.) dont les extrémités (ou une seule à préciser sont taillées en pointe. L'aiguisé diffère du fiché, en ce que la pointe de l'aiguisé est obtuse, tandis que celle du fiché est très aiguë.
- 2 - Se dit aussi des outils et des instruments coupants qui ont le tranchant d'un émail particulier.
Ailé :
- 1 - Qualifie les oiseaux, les insectes, les moulins à vent , etc., dont les ailes sont d'un émail particulier.
- 2 - Se dit aussi des figures représentées avec des ailes chimériques (lion, cerf, cor, coeur, etc.) .
Ailes :
- Deux ailes (généralement des ailes d'aigle), jointes ensemble, adossées, étendues, leurs bouts se dirigeant vers le chef de l'écu, l'un à dextre, l'autre à senestre, constituent ce qu'on appelle un vol . On donne le nom de demi-vol à une aile seule qui est posée en pal, le dos à dextre, l'extrémité vers le chef . Un vol est abaissé, quand les bouts des ailes sont dirigés vers la pointe de l'écu .
Ajouré :
- 1 - Qualifie les tours, les châteaux et les édifices dont les fenêtres sont d'un émail particulier .
- 2 - Qualifie les figures percées à jour, qui laissent voir l'émail du champ .
- 3 - Se dit aussi du chef crénelé dont les créneaux sont remplis d'un autre émail que le champ (emploi rare).
Ajouté :
- Se dit du chef crénelé dont les merlons sont d'un émail particulier autre que ceux du chef et du champ (emploi rare).
Ajusté :
- Se dit d'un trait ou d'une flèche prête à être lancée posée sur un arc bandé .
(cf. encoché)
Alcyon :
- Oiseau marin fabuleux, dont la rencontre était un présage de calme et de paix. Il est représenté comme un cygne sur son nid balloté par les flots ; il est dit flottant, quand les eaux qui le supportent sont d'un autre émail.
Alérion :
- Sorte de petite aigle représentée sans bec ni pattes, son vol est normalement abaissé .
Alésé ou alaisé :
- 1 - Qualifie les pièces raccourcies dont les extrémités ne touchent pas les bords de l'écu . Se dit surtout de la croix .
- 2 - Attribut du bras ne mouvant pas d'un des flancs de l'écu ou d'un pont ne touchant pas les flancs de l'écu .
Allumé :
- 1 - Se dit d'un animal dont l'oeil est d'un émail particulier (le cheval fait exception, on le dit animé ).
- 2 - Se dit aussi des bûchers, flambeaux , chandelles, lampes, etc., dont la flamme est d'un émail particulier.
Amphiptère :
- Animal chimérique représenté par un serpent ailé .
Amphisbène :
- Nom de l'amphiptère dont la queue se termine par une seconde tête.
Anché :
- Se dit parfois pour qualifier les armes blanches dont la lame est courbe. Les sabres qui se trouvent ainsi représentés portent généralement le nom de cimeterre.
Ancolie :
- Fleur de fantaisie en forme de clochette, comprenant trois pétales, la tige toujours vers le haut
Ancorné :
- Qualifie les animaux dont les sabots sont d'un émail particulier (synonyme pour les quadrupèdes : onglé).
Ancre :
- On appelle stangue la tige ou la verge des ancres, gumène leur câble, trabe leur jas, mais on ne nomme ces parties que lorsqu'elles sont d'un émail particulier. La position ordinaire de l'ancre est d'être en pal, la trabe vers le chef de l'écu .
Ancré :
- Qualifie les croix , les sautoirs , et d'une manière générale toutes les figures, dont les extrémités sont terminées en doubles pointes recourbées en façon de pattes d'ancre.
Angemme ou angenne :
- Fleur stylisée à cinq ou parfois six pétales étroits et pointus, réunis autour d'un cœur qui peut être ou non ajouré. Les héraldistes n'étant pas d'accord sur le nombre de pétales, il est utile de le préciser
Anglé :
- Se dit de la croix ou du sautoir accompagnés dans leurs angles de rayons ou de figures pointues posés en croix pour le sautoir ou en sautoir pour la croix .
Anguille :
- On la dit ondoyante, quand elle est déroulée ; en redorte, quand elle se replie et se tortille.
Anille ou nille :
- Figure stylisée formée de deux crochets en forme de C, adossés et accolés, et parfois réunis par une petite traverse horizontale . Ne pas confondre avec le fer de moulin.
Anillé :
- Se dit de la croix et du sautoir ou de toute pièce dont les extrémités se terminent en anille, quand leur milieu est percé et présente une ouverture carrée, ce qui les fait ressembler à une anille ou plutôt au gros fer des moulins à blé .
Animé :
- Qualifie le cheval et la licorne lorsque leur œil est d'un émail particulier .
Anneau ou annelet :
- Très fréquent dans les armoiries et presque toujours en nombre . On appelle vires plusieurs anneaux concentriques, qui sont ordinairement au nombre de trois .
(cf. miroir, vivier, fontaine héraldique)
Antique :
- Qualifie la couronne qui est ornée de pointes au lieu de fleurons .
Appaumé :
- Se dit de toute main ouverte, c'est-à-dire dont on voit le dedans, ou la paume .
Appointé :
- Se dit des figures aux extrémités pointues qui se regargent ou convergent vers un même point.
Exemples : Deux chevrons peuvent être appointés, de même que deux ou trois épées, deux ou trois lances, deux ou trois faux, deux ou trois faucilles, deux ou trois flèches, etc. .
Généralement les extrémités ne se touchent pas ; si elles se touchent, le terme contre-pointé est préférable, mais appointé reste correct.
Aquilon :
- Figure (pour le vent) représentée sous la forme d'une tête d'enfant qui a les joues gonflées et paraît souffler avec force. Il faut dire de quel côté vient le vent .
Arbalète :
- Elle est représentée ordinairement l'arbrier ou fût en pal l'arc en haut .
Arbre : - Il paraît ordinairement en pal. On le dit fûté, quand son tronc est d'un émail particulier, arraché, quand ses racines sont apparentes, ébranché ou écoté, quand ses branches sont coupées, effeuillé, sec ou mort, quand il n'a point de feuilles, ombragé, quand il est pourvu de ses feuilles, fruité, quand il est chargé de ses fruits, surtout de fruits d'un émail particulier, mouvant, quand il semble sortir de la pointe de l'écu, terrassé, quand il est planté en terre, au pied nourri, quand il est coupé par le bas et ne montre pas de racines, écimé ou étêté, quand il a la partie supérieure supprimée. Les arbres qui paraissent le plus souvent sont le chêne, le pin, l'orme et l'olivier. On n'emploie le mot arbre que lorsqu'on ne peut déterminer l'espèce. Il est dit au naturel quand son feuillage est de couleur verte et le tronc marron .
Arc :
- Il se représente ordinairement en pal et détendu, la corde à dextre, ce qui ne s'exprime pas. On le dit couché, quand il est posé en fasce, la corde en bas, armé ou bandé, quand il est tendu, comme prêt à tirer, cordé, quand sa corde est d'un autre émail que le bois .
Arc-en-ciel :
- Il paraît sous la forme d'un ruban cintré et composé de quatre bandelettes des émaux suivants : or, gueules, sinople, argent. Sa situation particulière est d'être en fasce, le côté tourné vers le chef de l'écu. Il se met parfois en bande, ce qu'il faut alors spécifier. S'il venait à renfermer d'autres émaux que ceux qui lui sont propres, ou que ceux-ci ne fussent point placés dans l'ordre voulu, on devrait le faire connaître. Il peut aussi être au naturel .
Ardent :
- Attribut du charbon, du tison, du flambeau brûlant sans flamme .
Argent :
- Émail de couleur blanche (métal) .
Armé :
- 1 - Qualifie tout quadrupède, oiseau ou chimère dont les griffes sont d'un émail particulier (pour les animaux dont le pied est fourchu, on dit onglé ).
- 2 - Qualifie également les êtres humains ou les parties d'être humain (bras, dextrochère, etc.) porteurs d'une arme ou revêtus d'une armure .
- 3 - Se dit aussi d'une lance ou d'une flèche dont le fer est d'un émail particulier (syn. ferré).
Armorial :
- Recueil d'armoiries, peintes ou blasonnées.
Arraché :
- 1 - Qualifie les arbres et les plantes dont les racines sont apparentes .
- 2 - Se dit aussi des têtes et membres d'animal qui, n'étant pas coupés net, présentent des lambeaux et paraissent avoir été séparés violemment du tronc .
Arrêté :
- Se dit de tout quadrupède posé sur ses quatre pattes, sans que l'une avance devant l'autre (syn. posé) .
Assis :
- 1 - Qualifie tous les animaux, tels que les chiens , les chats, etc., qui sont sur leur derrière (on les dirait en repos, s'ils étaient couchés sur le ventre, les pattes pliées, la tête dressée).
- 2 - Se dit aussi du lion et de l'ours, de l'écureuil… quand, se trouvant dans cette position, ils ont les pattes de devant levées .
Auréolé :
- Qualifie les saints , les anges et l'agneau pascal dont la tête est entourée d'une auréole d'un émail particulier.
(syn. nimbé)
Avant-mur :
- On appelle ainsi un pan de muraille crénelée joint à une tour .
Azur :
- Émail de couleur bleue (couleur) .